logo rond

POURQUOI FAIRE APPEL À MES SERVICES ?

Mon expérience m'a permis d'observer des demandes et des besoins n’ayant pas toujours de réponse et/ou des réponses parfois inadaptées :
  • Le lieu de résidence ou d’hébergement des personnes conditionne leur service social de référence (sectorisation)
  • Les délais de rendez-vous sont parfois trop longs compte tenu de l’urgence de certaines situations
  • La multitude d’interlocuteurs autour d’une personne ou d’une famille peut être incomprise
  • Le changement de travailleur social peut être vécu comme un abandon et peut mettre à mal l’accompagnement lorsqu’une personne passe du pôle accueil au pôle accompagnement, par exemple…
  • Pousser la porte d’un service social peut parfois être stigmatisant et vécu comme une honte
  • Les personnes n’ont parfois pas ou plus accès à leurs droits par méconnaissance et peuvent être mal orientées
  • Le manque de temps des travailleurs sociaux dans certaines institutions qui ne permet pas ou peu, l’instauration d’une relation de confiance (par exemple, 30 minutes par rendez-vous alors que certaines situations nécessitent une heure)
  • Certaines personnes ne trouvent pas leur place au sein des services sociaux et après avoir frappé à plusieurs portes, sont orientées d’un interlocuteur à l’autre, sans obtenir de réponse à leur demandes
  • etc...
Suite à ce constat, et forte de mes connaissances, j’ai décidé d’intervenir en tant qu’assistante sociale indépendante. Je précise que je travaille sur toute la Normandie. Par ailleurs, le réseau partenarial que j’ai tissé depuis une dizaine d’années m‘est aussi d’une grande aide.

QUI SUIS-JE ?


selfie Rachel Gervais
Je m’appelle Rachel Gervais, je suis assistante sociale diplômée d’Etat depuis 2009.
J'ai une expérience de 10 ans, des compétences avérées et un réseau de partenaires multiples.
Je suis soumise au secret professionnel et je respecte le code de déontologie de mon métier.
Je vous propose mes services que vous soyez un professionnel ou un particulier.
  • Mon parcours :
    Après avoir passé un BTS Action Commerciale en alternance, en 1999, j’ai travaillé durant une dizaine d’années dans le secteur privé. J’ai occupé des emplois dans différents domaines : industrie, administrations, usines agro-alimentaires, et principalement en grande distribution.

En 2005, j’ai décidé de changer d’orientation professionnelle. A cette date, j’étais employée commerciale et manager remplaçante au sein d’une enseigne de grande distribution discount, depuis environ 5 ans, et je ne voyais plus de sens à mon métier. Certes, j’aimais le contact avec les clients, l’aspect relationnel et le travail avec mon équipe… mais je supportais de moins en moins le côté « rendement », la pression toujours plus pesante pour atteindre le chiffre d’affaire, les conditions de travail de plus en plus difficiles...

  • Ma formation :
    J’ai alors décidé de changer de voie, mais âgée de 28 ans, et 10 ans après avoir quitté mes études, j’étais perdue. J’ai donc passé un bilan de compétence. Celui-ci s’est étalé sur 1 an. Ce bilan a révélé que mon profil se tournait davantage vers les métiers du social, et plus particulièrement vers celui d’assistante sociale. J’ai donc passé le concours d’entrée à l’IRTS (Institut Régional des Travailleurs Sociaux), à Hérouville-Saint-Clair. J’ai réalisé mes 3 ans de formation et j’ai obtenu mon Diplôme d’État d’Assistante de Service Social en juin 2009. Durant ces 3 ans de formation, j’ai réalisé 18 mois de stage répartis dans 3 structures : dans un centre médico-social (géré par le Conseil Départemental), dans un Centre Médico-Psychologique pour enfants et adolescents, au sein du centre d’accueil de jour pour personnes sans domicile fixe, La Boussole (géré par le CCAS de Caen).
  • Mon expérience d’assistante sociale :
    Ayant effectué mon dernier stage (d’une durée de 6 mois) à la Boussole, à l’obtention de mon diplôme, j’y suis restée et j’y ai démarré ma carrière d’assistante sociale (en 2009).

J’ai travaillé dans cette structure durant environ 7 ans (jusqu’en juin 2015). Ce fut une excellente expérience, très riche sur le plan humain et j’y ai également appris tout ce que je sais aujourd’hui car mes champs d’intervention y étaient extrêmement larges.

Du fait de la très grande variété des problématiques rencontrées par le public reçu, ce poste a été très formateur. En effet, j’ai été amenée à intervenir auprès de personnes en grande exclusion sociale mais également auprès de personnes « insérées », ayant rencontré un accident de la vie. Cette multitude de problématiques, m’a amené à me former en permanence, à m’informer régulièrement sur les politiques sociales, à me constituer un réseau et à savoir où aller rechercher l’information.

Le 1er octobre 2016, j’ai débuté un nouveau poste en tant que responsable du service communal du logement, rattaché au CCAS de Caen. Ce poste m’a permis d’exercer sur un autre versant, de rencontrer de nouvelles personnes, issues d’un univers différent de celui avec lequel j’avais l’habitude de travailler jusqu’à présent. Je travaillais principalement avec les bailleurs sociaux, les élus, des promoteurs immobiliers… Mes missions étaient plus administratives, en lien avec la gestion de budgets, mais également beaucoup en réunions à l’extérieur, un travail de développement partenarial important… Ce poste m’a permis de gérer des responsabilités et m’a appris à m’organiser dans mon travail, de prendre du recul. L’inconvénient c’est que j’étais beaucoup moins en lien avec le public et je n’exerçais plus en tant qu’assistante sociale.

Au bout de 2 ans, je me suis rendue compte que mon métier me manquait et que j’avais besoin de retourner à nouveau « sur le terrain », proche des personnes.

Ce cheminement et ce parcours m’ont amenée à m’interroger sur mon cadre d’intervention. J’ai de bonnes connaissances, un réseau assez important, une expérience solide, et je veux mettre à profit ces avantages pour exercer d’une manière différente, apporter une aide la plus appropriée possible aux personnes en difficulté, en étant à mon propre compte. J’ai besoin d’exercer à mon rythme et au rythme des personnes reçues. Ce qui m’a amenée à démissionner de la Fonction Publique pour m’installer en tant qu’assistante sociale indépendante.
Voir mes missions

Mes missions


  • En fonction de votre situation, je vous propose un accompagnement social global, basé sur une relation bienveillante et de confiance.
  • Mes champs d’intervention sont très larges :
  • La famille, la santé, le logement, le budget, le travail, le handicap, l’accès aux droits…
  • Mon métier consiste à créer un lien de confiance, à valoriser la personne en mettant l’accent sur l’estime de soi, à mobiliser ses propres ressources mais également sa famille et/ou son réseau de manière globale.
  • Le but étant de la rendre autonome.
  • Afin d’atteindre cet objectif, plusieurs leviers peuvent être actionnés tels que l’écoute, le soutien, l’information, l’orientation vers des services compétents le cas échéant…
  • Je suis également soumise au secret professionnel par le Code de l’Action Sociale et des Familles.

INFORMATION

ECOUTE

SOUTIEN

ACCUEIL

CONSEIL

SECRET PROFESSIONNEL

Vous êtes un Particulier


Mes enfants ont quitté le domicile, je souhaite obtenir un logement plus petit.

Je ne sais pas comment remplir ma déclaration d'impôts.

J'ai besoin d'aide pour remplir mon dossier de demande de retraite.

J'ai des problèmes dans la gestion de mon budget.

Je me sens seul(e), isolé(e)...

Je suis perdue dans les démarches administratives.

J'ai trop de dettes, je ne m'en sors plus.

Suite à un accident de travail je me retrouve en invalidité, mon entreprise ne peut pas me reclasser. Comment-faire ?

Parfois mon conjoint me fait peur et ne me respecte pas. Je pense à le quitter, mais je l'aime. J'ai besoin de conseils.

Ma sœur dépense son argent n'importe comment, elle est vulnérable et influençable. On m'a parlé d'une tutelle, qu'est ce que c'est ?

Mes parents vieillissent et ne sont plus en sécurité chez eux, comment les aider ?

Je ne peux plus passer une journée sans boire d'alcool, cela a des conséquences sur ma vie sociale.

Vous avez une demande ponctuelle, un besoin de conseil, d’écoute, de soutien, ou d’un accompagnement plus approfondi dans la durée, je suis là pour vous !

Il s’agit d’une prestation de service, qui vous est directement adressée, sans intermédiaire.

Il est important de savoir que mon métier est répertorié à l’Agence Régional de Santé dans le secteur d’activité médico-social. Dans ce cadre, je possède un numéro ADELI qui vous donne la possibilité d’avoir une prise en charge par votre mutuelle.

Mon intervention débute par un premier entretien d’évaluation et de diagnostic, puis en fonction de la problématique et de la demande, l’aide pourra s’étaler dans le temps pour devenir un véritable accompagnement social global.

Dans le cadre de cette mission, je suis amenée à constituer divers dossiers :

  • dossier DALO (Droit au Logement Opposable),
  • SYPLO (Système Priorité Logement),
  • surendettement,
  • ACS (Aide Complémentaire Santé),
  • CMUC (Couverture Maladie Universelle Complémentaire),
  • demande de retraite,
  • dossier MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées),
  • demande de mise sous protection,
  • demande de logement,
  • renouvellement et/ou demandes de titre de séjour…

Vous êtes un Professionnel


  • VOUS ÊTES SOUCIEUX DU BIEN ÊTRE DE VOS SALARIÉS
  • Vous souhaitez prévenir les risques psycho-sociaux.
  • VOUS ÊTES SENSIBLE AUX TAUX D’ABSENTÉISME DE VOS SALARIÉS
  • Vous êtes conscient qu’une situation personnelle difficile peut avoir un impact sur la situation professionnelle et l’activité au sein de l’entreprise.
  • VOUS SOUHAITEZ TRAVAILLER AU SEIN D’UNE AMBIANCE BIENVEILLANTE ET RENFORCER LE LIEN DE CONFIANCE AVEC VOS SALARIÉS
  • Vous avez besoin de médiation afin de faciliter le dialogue avec vos employés.
  • VOUS ÊTES UN BAILLEUR OU UNE AGENCE IMMOBILIÈRE ET VOUS SOUHAITEZ PRÉVENIR LES EXPULSIONS LOCATIVES.
  • VOUS ÊTES UNE ASSOCIATION D’AIDE À DOMICILE ET VOS SALARIÉS ONT BESOIN D’UN APPUI POUR RÉPONDRE AUX DIFFÉRENTES QUESTIONS DES BÉNÉFICIAIRES ET DE LEURS FAMILLES.
  • VOUS ÊTES UNE COLLECTIVITÉ ET VOUS SOUHAITEZ APPORTER UN SERVICE DE QUALITÉ À VOS AGENTS.

JE VOUS PROPOSE DE TRAVAILLER EN COLLABORATION ET DE FORMALISER NOTRE ENGAGEMENT MUTUEL PAR LE BIAIS D’UN CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES.

Vous êtes une entreprise :

Je viens en aide à vos salariés et vos agents et je représente un soutien à votre service RH. Avant d’être salariée, une personne est un individu à part entière avec une famille, un réseau, un environnement. Chaque personne salariée peut rencontrer à un moment donné des difficultés de différents ordres : problèmes financiers, de santé, familiaux, de logement, d’addiction, professionnels… Mon rôle est de réaliser un accompagnement social global par la mise en œuvre de différentes actions : soutien, écoute, orientation, constitution de dossiers divers (surendettement, demande de mutuelle, demande de logement…), aide à la gestion budgétaire, lien avec les professionnels de santé, médiation…

Vous êtes une collectivité :

Mon but est d’offrir des conditions de travail optimales à vos agents en agissant sur leur confort personnel et professionnel. L’intérêt pour la collectivité est d’améliorer le service rendu à l’usager, d’avoir des agents épanouis et opérationnels dans le respect des grands principes de leurs missions de service public tels que la mutabilité et la continuité par exemple. Il s’agit de leur offrir un lieu d’écoute et de soutien et un accompagnement social adapté à leur situation en cas d’absence de service social du personnel. Mon intervention est basée sur le plan personnel mais aussi sur le plan professionnel en abordant le déroulement de carrière des agents, les évolutions possibles, le passage de concours, la possibilité de mobilité interne en lien avec le service RH… afin d’optimiser les différents services publics.

Vous êtes un bailleur social ou une agence immobilière :

J’interviens auprès de vos locataires. De nombreuses personnes font l'objet d'expulsions locatives et j'ai pu observer que beaucoup de leurs difficultés auraient pu être évitées, ou amoindries, si un travail de prévention avait été fait en amont. Cette démarche est indispensable pour connaître l'origine du non paiement des loyers, et pouvoir venir en aide aux personnes en trouvant des solutions avant la mise en place d'une procédure. Il s’agit de travailler sur le parcours logement des personnes et d’actionner les différentes aides existantes : mise en place d’un plan d’apurement, dossier FSL maintien (Fond Solidarité Logement), dossier Action Logement, travail autour de la gestion budgétaire, demande d’une mutation de bail…

Vous êtes une maison de retraite :

Mon intervention se fait par le biais d’entretiens psycho-sociaux afin d’apporter une écoute, un soutien et des conseils. Cette mission repose également sur des Interventions Sociales d’Intérêt Collectif (ISIC), par la mise en place d’animations, de temps d’échange, de recueil des souhaits des résidents par des groupes de parole… Il s’agit aussi de faire remonter les besoins et d’effectuer, si besoin, de la médiation.

Vous êtes une association d’aide à domicile :

Mes missions ont pour but de rompre l’isolement et favoriser le lien social en mobilisant l’environnement global de la personne (territoire,famille, amis, réseau de professionnels, associations…). L’objectif est aussi de représenter un soutien à vos salariés, n’ayant pas toujours les réponses aux questions des personnes ou de leur famille. Ma mission est aussi de préparer la personne à une éventuelle entrée en maison de retraite et de soutenir sa famille par la constitution des démarches administratives (dossiers de demande d’entrée en maison de retraite, EHPA ou EHPAD, demande de mise sous protection…)

PEU IMPORTE VOTRE SECTEUR D’ACTIVITE, JE M’ADAPTE A VOS BESOINS ET AUX BESOINS DE VOS SALARIES.

Référentiel d'Activités des Assistants Sociaux


Le métier d’assistant de service social comprend des activités très larges et variées.

Accueil et Écoute des personnes :

  • Accueillir les personnes dans le respect de la confidentialité.
  • Instaurer une relation de confiance avec la personne.
  • Recueillir l’expression des personnes en utilisant des techniques d’entretien.
  • Analyser les demandes des personnes pour comprendre la situation.

Évaluation, Conseil et Orientation :

  • Evaluer la situation des personnes en tenant compte de leurs potentialités et de leur environnement.
  • Informer les personnes sur leurs droits et les dispositifs ou services adaptés à leur situation.
  • Conseiller les personnes sur les actions ou démarches à entreprendre pour améliorer leur situation.
  • Orienter les personnes vers les interlocuteurs ou les services appropriés.

Accompagnement Social Individuel :

L'assistant de service social construit avec les personnes un projet d’accompagnement social s’inscrivant dans la durée et visant à favoriser leur autonomie. Dans ses propositions, il prend en compte les potentialités des personnes et celles de leur entourage, ainsi que les moyens d’intervention des diverses institutions. Il recherche l'adhésion des personnes pour la mobilisation des ressources à disposition. Tout au long de l’accompagnement, il évalue avec les personnes l’évolution de leur situation pour ajuster les actions engagées. Dans l’intérêt des personnes et dans le respect du droit et de la réglementation en vigueur, il transmet des éléments d’information relatifs à la situation et nécessaires au déroulement de l’accompagnement.
Cela ce traduit par ces activités :
  • Apporter un soutien en mobilisant les ressources propres de la personne et celles de son environnement.
  • Elaborer avec la personne un plan d’actions pour mener l’accompagnement social individuel.
  • Mobiliser les réseaux de partenaires appropriés.
  • Assurer un rôle d’interface entre les personnes et les acteurs concernés par les situations.
  • Mettre en œuvre le plan d’actions en évaluant en continu avec la personne l’évolution de sa situation.
  • Ajuster avec la personne le plan d’actions.
  • Communiquer et transmettre les informations strictement nécessaires à l’évolution de la situation.

Accompagnement Social Collectif :

L’assistant de service social impulse des projets et soutient des initiatives collectives en faveur des personnes souhaitant s’inscrire dans une dynamique de partage autour de préoccupations communes. Il réalise un diagnostic partagé avec les personnes ou les partenaires pour définir le projet et mobilise différentes méthodologies d’intervention collective en les adaptant au contexte des situations rencontrées et aux territoires. L’accompagnement social collectif vise à la promotion et à l’autonomie des personnes dans leur environnement et sur leur territoire.
Activités de la fonction :
  • Elaborer avec les personnes les projets d’accompagnement social collectif.
  • Mettre en œuvre avec les personnes les projets d’accompagnement social collectif en les évaluant en continu.
  • Mobiliser les ressources des personnes.
  • Mobiliser les réseaux de partenaires appropriés sur le territoire.
  • Assurer le lien entre les personnes et les acteurs concernés par les situations.
  • Ajuster les projets d’accompagnement social collectif avec les personnes.
  • Communiquer et informer sur les projets d’accompagnement social collectif.

Conseil au Développement des Politiques Sociales et Territoriales :

L’assistant de service social propose son expertise à partir de ses connaissances des problématiques sociales, des politiques sociales et territoriales et de leur application. Il est force de propositions auprès des instances locales afin de développer des actions spécifiques et innovantes liées à son domaine d’intervention. Il s’appuie sur un réseau pluriprofessionnel et pluridisciplinaire pour élaborer ses contributions.
Activités de la fonction :
  • Mettre en place une démarche de veille professionnelle documentaire législative et réglementaire en matière de problématiques sociales et de politiques publiques.
  • Contribuer à la réalisation de diagnostics sociaux au niveau d’une institution ou d’un territoire.
  • Apporter un appui spécifique à l’intervention de divers partenaires ou des professionnels du champ éducatif, social ou médico-social.

Code Déontologie de l’ANAS (Association Nationale des Assistants de Service Social)


Il a été adopté à l'assemblée Générale de l'ANAS le 28 novembre 1994. C'est un outil essentiel pour l'exercice de la profession d'assistant de service social.

Conseil au Développement des Politiques Sociales et Territoriales :

L'A.N.A.S., en tant qu'association professionnelle, mène depuis sa création en 1945, une réflexion constante sur la Déontologie, concrétisée par la parution de deux codes : en 1949 et en 1981. Le Service Social, en tant qu'activité professionnelle distincte et spécifique, est à la fois né du changement et lié aux changements de plus en plus rapides et foisonnants de la Société. Le Code tient compte de ces évolutions et des valeurs fondamentales qui sous-tendent la profession. Il s'appuie sur la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, sur les conventions internationales et sur les textes législatifs en vigueur en France qui mettent en évidence les droits des usagers et le respect du droit à la vie privée. Ce Code est destiné à servir de guide aux Assistants de Service Social dans l'exercice de leur profession. Ses dispositions s'imposent à tout adhérant de l'Association, titulaire du diplôme d'Etat d'Assistant de Service Social ou étudiant en Service Social.

Textes de Référence :

Vu :
  • la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de l'O.N.U. du 10 décembre 1948
  • la convention de Sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l'Europe, Rome, 4 novembre 1965
  • la Charte Sociale Européenne signée à Turin le 18 octobre 1961, entrée en vigueur le 26 février 1965
  • la Convention des Nations Unies relative aux Droits de l'Enfant du 20 novembre 1989
  • le Code de la Famille et de l'Aide Sociale : art. 218 à 229 (art. 218, J.O. du 20/1/1991) sur les conditions d'exercice de la profession
  • le Code Pénal : art. 226-13 sur le respect du secret professionnel ; art. 226-14 sur les dérogations légales (J.O. du 23/7/1992)
  • le Code Civil : art. 9 (loi du 17 juillet 1970) sur le respect de la vie privée
  • la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés
  • la loi n°78-753 du 17 juillet 1978 dont le titre I porte sur la liberté d'accès aux documents administratifs, complétée par la loi n° 79-587 du 11 juillet 1979 relative à l'amélioration des relations entre l'administration et le public
  • le Code International de Déontologie des Assistants de Service Social adopté par la F.I.A.S., Assemblée Générale, SRI-LANKA, août 1994
  • la définition du Service Social donnée en 1959, par la division des Affaires Sociales des Nations Unies.

La Profession d'Assistant de Service Social :

L'Assistant de Service Social est au service de la Personne Humaine dans la Société. Son intervention vise :
  • à l'épanouissement et à l'autonomie des personnes, groupes ou communautés
  • au développement des potentialités de chacun en le rendant acteur de son propre changement
  • à l'adaptation réciproque Individus/Société en évolution
L'Assistant de Service Social participe au développement social en apportant son concours à toute action susceptible de prévenir les difficultés sociales et d'améliorer la qualité de la vie.
L'Assistant de Service Social engage sa responsabilité à l'égard :
  • des personnes auxquelles s'adresse son activité
  • des lois régissant sa profession
  • des institutions au sein desquelles la profession est exercée
L'organisation et la pratique de la profession s'inscrivent dans le cadre des institutions et de la législation en vigueur. La formation continue, du fait de l'évolution des connaissances et de la société, s'impose à tout Assistant de Service Social comme une nécessité.

TITRE I : Principes Généraux et Devoirs

  • Art.1 - De la dignité de la personne
    Le respect de la personne fonde, en toute circonstances, l'intervention professionnelle de l'Assistant de Service Social.
  • Art. 2 - De la non-discrimination
    Dans ses activités, l'Assistant de Service Social met sa fonction à la disposition des personnes, quels que soient leur race, leur couleur, leur sexe, leur situation, leur nationalité, leur religion, leur opinion politique et quels que soient les sentiments que ces personnes lui inspirent.
  • Art. 3 - De la confidentialité
    L'établissement d'une relation professionnelle basée sur la confiance fait de l'Assistant de Service Social un " confident nécessaire " reconnu comme tel par la jurisprudence et la doctrine.
  • Art. 4 - Du secret professionnel
    L'obligation légale de secret s'impose donc à tous les Assistants de Service Social et étudiants en service social, sauf dérogations prévues par la loi.
  • Art. 5 - De la protection et de la communication des données nominatives
    L'Assistant de Service Social doit toujours veiller à la protection du dossier de l'usager et avoir conscience que ce dossier est communicable à la personne concernée. La constitution des dossiers doit tenir compte des dispositions légales sur l'accès aux documents administratifs.
  • Art. 6 - L'introduction et le développement des technologies modernes de recueil et de traitement des informations, imposent à l'Assistant de Service Social de se préoccuper, dès la phase de conception d'un projet, des règles de conservation et de recoupements, au regard du respect de la vie privée des individus et des familles.
  • Art. 7 - De l'indépendance et de la liberté
    L'Assistant de Service Social ne peut accepter d'exercer sa profession dans des conditions qui compromettraient la qualité de ses interventions. Il doit donc être attentif aux formes et conditions de travail qui lui sont proposées et aux modifications qui pourraient survenir.
    Tenant compte de la nature et des objectifs de l'organisme employeur, il s'assure qu'il peut disposer de l'autonomie nécessaire :
    • pour choisir la forme de ses interventions et les moyens à employer
    • pour décider de la poursuite ou de l'arrêt de son action.
  • Art. 8 - L'Assistant de Service Social ne peut, en aucun cas, utiliser sa fonction à des fins de propagande. Il ne peut s'en servir pour procurer ou tenter de procurer à qui que ce soit, des avantages injustifiés ou illicites. L'Assistant de Service Social salarié ne peut accepter des personnes ressortissantes de son champ d'activité professionnelle, une rémunération pour services rendus.
  • Art. 9 - De la compétence
    L'Assistant de Service Social a l'obligation de compétence, c'est à dire :
    • maîtriser sa pratique professionnelle et tendre constamment à l'améliorer
    • développer ses connaissances
    • être vigilant quant aux répercussions que peuvent entraîner ses interventions dans la vie des personnes et celle des institutions.

TITRE II : Devoirs Envers les usagers

  • A - INTERVENTION DIRECTE AUPRES DES USAGERS
    • Art. 10 - Lorsqu'il intervient, l'Assistant de Service Social procède à une évaluation aussi complète que possible avant de proposer une réponse à la demande formulée.
    • Art. 11 - L'Assistant de Service Social doit rechercher l'adhésion des intéressés à tout projet d'action les concernant, en toutes circonstances et quelle que soit la façon personnelle dont ils peuvent exprimer leur adhésion.
    • Art.12 - L'Assistant de Service Social informe les intéressés des possibilités et des limites de ses interventions, de leurs conséquences, des recours possibles.
    • Art. 13 - Toute action commencée doit être poursuivie. L'Assistant de Service Social doit faire le nécessaire pour éviter les conséquences fâcheuses qui pourraient résulter de l'interruption de son action.
    • Art. 14 - L'Assistant de Service Social doit aux personnes qui s'adressent à lui une aide d'une durée aussi longue que l'exige la situation, en dépit des difficultés rencontrées et quels que soient les résultats obtenus.
      Il ne doit pas s'imposer lorsque son aide n'est plus nécessaire.
    • Art. 15 - L'Assistant de Service Social ne doit pas accepter d'intervenir, ni de fournir des renseignements dans un but de contrôle.
    • Art. 16 - Lorsque, dans l'exercice de ses fonctions, l'Assistant de Service Social constate une fausse déclaration, il lui appartient d'en faire prendre conscience à ceux qui en sont les auteurs, mais il n'a pas à les dénoncer.
    • Art. 17 - L'Assistant de Service Social ne doit ni déposer, ni témoigner en justice pour tout ce dont il a pu avoir connaissance du fait ou en raison de sa profession - obligation confirmée par la jurisprudence - et garde cependant, aux termes de la loi, selon les dispositions du Code Pénal, la liberté de témoigner dans les cas de dérogation au secret professionnel.
  • B - INTERDISCIPLINARITE ET PARTENARIAT
    Art. 18 - La situation de l'usager impose souvent la nécessité soit d'une concertation interdisciplinaire, soit de faire appel à un dispositif partenarial mettant en présence des acteurs sociaux diversifiés ou de multiples institutions. L'Assistant de Service Social limite alors les informations personnalisées qu'il apporte aux seuls éléments qu'il estime strictement indispensables à la poursuite de l'objectif commun, dans le respect des articles 11 et 12 du présent Code.
    Art. 19 - Dans ces instances, l'Assistant de Service Social veille plus particulièrement à la confidentialité des informations conformément au droit des usagers.
    Art. 20 - L'Assistant de Service Social n'est délié d'aucune de ses obligations envers l'usager, quelle que soit la forme d'action commune et quels que soient les intervenants, même soumis au secret professionnel selon les termes de l'art. 226-13 du Code pénal.

TITRE III : OBLIGATIONS ENVERS LES ORGANISMES EMPLOYEURS

  • Art. 21 - L'Assistant de Service Social rend compte régulièrement de son activité aux responsables de son organisme employeur. Il le fait dans la forme la mieux adaptée au contexte dans lequel il s'insère, et dans les limites compatibles avec le secret professionnel et les objectifs généraux de sa profession.
  • Art. 22 - L'Assistant de Service Social assume la responsabilité du choix et de l'application des techniques intéressant ses relations professionnelles avec les personnes. Il fait connaître à l'employeur les conditions et les moyens indispensables à l'intervention sociale qui lui est confiée. De même, il se doit de signaler tout ce qui y fait entrave. De ce fait, il ne peut être tenu pour responsable des conséquences d'une insuffisance de moyens ou d'un défaut d'organisation du service qui l'emploie.
  • Art. 23 - Il entre dans la mission de l'Assistant de Service Social d'apporter aux responsables de son organisme employeur, les éléments susceptibles d'éclairer les décisions en matière de politique d'action sociale.

TITRE IV : OBLIGATIONS ENVERS LA PROFESSION

  • Art. 24 - Les objectifs de la profession et la façon dont ils sont pratiquement mis en œuvre, doivent faire l'objet d'études et de réflexions constantes de la part des Assistant de Service Social, pour assurer la qualité du service rendu à l'usager.
  • Art. 25 - L'Assistant de Service Social a l'obligation de contribuer à l'évolution constante de sa profession dans un souci d'ajustement aux évolutions de la société.
  • Art. 26 - L'Assistant de Service Social doit avoir une attitude de confraternité à l'égard de ses collègues. Il observera les devoirs de l'entraide professionnelle et s'abstiendra de tout acte ou propos susceptible de leur nuire.

TITRE V : SANCTIONS

  • Art. 27 - Les manquements graves aux dispositions du présent Code relèvent de la Commission de contrôle, constituée dans le cadre des statuts de l'Association (art. 5, 19 et 20).

Tarifs pour les particuliers


50 par
rendez-vous d'une heure
  • Possibilité de prise en charge par votre mutuelle pour financer mes honoraires :
  • Je suis enregistrée à l’ Agence Régionale de Santé au répertoire ADELI. Il s’agit d’un système d’information national sur les professionnels relevant du code de la santé publique et du code de l’action sociale.

    Ce code ADELI peut vous permettre d’avoir une prise en charge par votre mutuelle pour financer mes honoraires (je peux vous aider à solliciter votre mutuelle pour en faire la demande).

Tarifs pour les professionnels


En fonction de vos besoins, j’interviens dans le cadre de permanences au sein de votre entreprise ou d’entretiens ponctuels auprès de vos salariés, agents, locataires, bénéficiaires...
Je m’adapte à vos besoins, tous les cas de figure sont envisageables. N’hésitez pas à me contacter afin d’obtenir un devis.

Détails de Contact


Mes réseaux sociaux

Retrouvez mon actualité sur les réseaux sociaux :

Contact

Email :

rachel.gervais@as-independante.fr

Téléphone :

0763907845